SpellForce - JoWooD Productions



The Titans



La presse parle de SpellForce
La presse parle de BoW
La presse parle de SotP

          
          
          
         
        
       
       
       
       

  Le Cyclope (Titan Troll) Le Tréant (Titan Elfe) Le Araignée-Centaure (Titan Elfe Noir)
  Le Chevaucheur de Griffon (Titan Humain) Le forgeron de pierre (Titan nain) L’enragé (Titan orque)
 

Le Cyclope (Titan Troll)back to top

Il est bien connu que les jungles de Urgath abritent de nombreuses créatures étranges. Mais depuis des siècles l’histoire des cyclopes reste un mystère car ils se sont toujours tenus à l’écart des autres créatures vivantes qui peuplent le monde.

Leurs origines sont inconnues des sages. Il y a quelque chose de la race des trolls en eux, mais il n’est pas établi qu’ils descendent de ces brutes massives. Peut-être sont-ils une espèce de grotesques trolls géants. Une autre théorie les présente comme des créatures de Zarach. Ils ont surgi un jour de la jungle, semant la désolation et écrasant toute vie sous leurs massues gigantesques, jusqu’à ce qu’ils se trouvent face aux trolls.

Ils se sont vite associés aux trolls, non pas dans une forme de servitude volontaire mais poussés par la curiosité. Partout ils les suivent, observant de leur regard fixe ce que font les trolls, comment ils fabriquent leurs armes et travaillent la pierre. Ces géants patauds n’ont pas tardé à imiter les trolls et le lien les unissant devint vite apparent. C’est ainsi qu’ils commencèrent à se joindre aux trolls pour combattre à leurs côtés sur les champs de bataille, une alliance qui perdure encore aujourd’hui.


Effectivenesses de combat

Comme leurs alliés trolls, les cyclopes sont capables d’encaisser des dégâts massifs. Rares sont les armures capables de résister à leurs coups de massues. Leur peau faite d’un cuir épais les immunise presque totalement contre le feu. Cependant ces brutes sans cervelle succombent facilement à la magie mentaliste. S’ils sont très puissants, leur taille et leur lourdeur en font des proies faciles pour des adversaires rapides qu’ils ont parfois du mal à atteindre. Leur rugissements terribles sèment la terreur dans le cœur de leurs ennemis ce qui a pour effet de les affaiblir grandement.



Le Tréant (Titan Elfe)back to top

Au cœur des forêts éternelles de Finon Mir, à l’ombre des sous-bois et dans la quiétude des bosquets, ils veillent silencieusement sur les clairières et les lacs. Bien avant que les elfes ne voient le jour, Elen leur avait confié la tâche de veiller sur les forêts. Aucune autre créature ne connaît mieux les secrets de la Dame de la Pluie que les tréants.

À l’image de leur déesse, les tréants vivent une existence paisible et retirée, à l’écart des médiocres querelles des peuples et des royaumes du vaste monde. Mais quand le peuple elfe fut pris dans les intrigues du monde et les tourmentes de la guerre, les tréants rejoignirent les rangs des enfants d’Elen. Ils abandonnèrent la quiétude de leurs forêts pour combattre les hordes ennemies et affronter les vagues d’assaut des ténèbres aux côtés des elfes sur la Muraille venteuse.

Depuis, ils n’ont jamais failli à l’appel des elfes. Chaque fois que le peuple elfe est menacé, les sages et puissants tréants répondent présent. Rien ne pourra jamais briser ce lien dont les origines plongent aussi profondément que les racines des forêts millénaires.

Compétences de combat
La puissance des tréants tient à leur stabilité. Ils ne courent pas sur les champs de bataille comme de jeunes pousses mais tiennent fermement leurs positions de combat, tels des arbres millénaires enracinés au cœur des lignes ennemies. Leur force et leur résistance inspire le cœur de leurs alliés, leur donnant force et courage.

En tant qu’alliés des elfes, les tréants bénéficient du lien d’Aryn et donc ne craignent pas les pouvoirs de la magie de la glace. Par contre, la magie du feu des orques représente pour eux un grand danger car leur écorce y est très sensible.





Le Araignée-Centaure (Titan Elfe Noir)back to top



Dès que Nor, le dieu de la nuit, eut reçu le peuple des elfes noirs en présent de son allié Zarach, il n’eut de cesse que de créer sa propre créature. Bien conscient qu’il ne parviendrait jamais à créer une race, il choisit de doter ses sombres enfants d’un allié qui les soutiendrait au combat et sèmerait la peur et le doute dans les rangs de leurs ennemis.

Ainsi, année après année, il exigea de ses loyaux sujets qu’ils lui fassent offrande des plus belles vierges qu’il emportait dans son palais tissé d’argent. Là, leur corps et leur âme se trouvaient mêlés à l’essence divine de Nor. Ainsi créa-t-il les pâles araignées-centaures, mi-femmes, mi-araignées, pleines du mal et de la haine froide du dieu de la nuit.

Aujourd’hui encore, les elfes noirs sacrifient leurs filles, qu’ils soumettent à ce rituel effroyable en échange du lien qui les lie aux araignées-centaures capables de traverser les rangs des armées de la lumière, chuintantes et sifflantes, pour en boire le sang. Même si le dieu noir a été chassé d’EO, ses enfants s’y trouvent toujours, attendant leur géniteur sous la lumière pâle de la lune et lui adressant des prières de leur voix rauque.





Le Chevaucheur de Griffon (Titan Humain)back to top

Bien avant la venue de l’âge des épées, avant même que les nains n’aient appris aux humains comment forger le fer, Fiara appartenait aux dragons. Mais avec l’avènement des humains vint celui des Tueurs de dragons et bientôt, la race des hommes quitta la Muraille venteuse pour se répandre sur le monde et le débarrasser de la présence des dragons. Les hommes devinrent les nouveaux maîtres de Fiara. Mais le combat n’aurait pas duré bien longtemps s’ils s’étaient contentés de se jeter à l’assaut des wyrms géantes.

Au cours des longues années qu’ils avaient passées au milieu des pics glacés de la Muraille venteuse, les humains avaient eu le temps de forger des liens d’amitié avec une autre race d’exilés : les griffons. Ces nobles créatures étaient au bord de l’extinction, traquées par les dragons ou mourant de faim dans les neiges éternelles. Les humains partagèrent leur nourriture avec eux, gagnant ainsi leur amitié indéfectible.

Quand vint l’âge des épées, les humains ne se contentèrent pas d’aligner des unités bardées de fer. Les Tueurs de dragons, chevauchant leurs griffons et armés de leurs terribles lances d’acier, semèrent la terreur dans le cœur des dragons. C’est ainsi que hommes et griffons combattirent côte à côte pour gagner leur place dans les plaines et dans les légendes de Fiara.


Caractéristiques de combat
Le chevaucheur de griffon combat avec férocité et audace, dans la lignée des Tueurs de dragons. Son esprit indomptable et libre le protège efficacement contre la magie mentale. La puissance de ses attaques et sa mobilité sont ses atouts majeurs sur le champ de bataille.
Par sa bravoure, il inspire ceux qui combattent à ses côtés. Son esprit guerrier peut insuffler la rage de vaincre et il n’est pas rare de voir auprès de lui, des unités se ruer comme une tornade contre les lignes ennemies. Le chevaucheur de griffon est le symbole de l’esprit de liberté et des prouesses guerrières de la race humaine. Mais ce fils des forces sauvages est bien peu protégé contre la traîtrise de la magie noire et ne possède aucun pouvoir qui puisse la contrer.





Le forgeron de pierre (Titan nain)back to top

Quand les races des ténèbres envahirent Fiara, leurs galères noires vomissant leurs innombrables légions, les peuples de la lumière, terrorisés, se tournèrent vers les nains pour leur demander des armes et des armures capables de les aider à endiguer les hordes des ténèbres. Les nains comprirent vite que les peuples de Fiara ne pourraient se débarrasser des envahisseurs qu’à condition d’être unis dans la lutte. Les fils de Niethalf se ruèrent alors vers les forges et commencèrent alors leur tâche devenue légendaire. Nuit et jour, les enclumes résonnèrent du tintement des marteaux et de leurs bras puissants les nains forgèrent les armes des armées de la lumière.

Mais même la force et la résistance légendaires des nains avaient leurs limites et il restait tant de travail. Épuisés, ils firent appel à leur dieu pour qu’ils les aide à terminer leur tâche. Niethalf créa alors le forgeron de pierre, une immense créature taillée dans le roc. Plutôt que de lui insuffler sa puissance divine, le dieu lui donna la volonté inébranlable et l’acharnement au travail du peuple nain afin qu’il les aide à finir leur immense tâche et qu’il affronte les hordes des ténèbres.

Ainsi, les forgerons de pierre travaillèrent-ils aux côtés des nains dans les forges. Lorsque les légions des ténèbres se jetèrent contre les murailles des cités naines, armés de leurs marteaux de pierre et de la volonté des fils de Niethalf, les forgerons de pierre se jetèrent à l’assaut de l’ennemi pour y semer la destruction et éradiquer définitivement les hordes des ténèbres.


Caractéristiques de combat
S’ils sont lents, la roche dont les forgerons de pierre sont faits est tellement dure qu’il faut une force hors du commun pour espérer seulement égratigner l’armure de ces créatures. Avec leurs marteaux de pierre, ils écrasent facilement leurs ennemis les uns après les autres.
La volonté de fer qui a donné vie à la pierre affecte aussi leurs alliés en leur apportant de nouvelles forces qui effacent fatigue et blessures. La magie n’a pas grand effet sur ces créatures de pierre, à l’exception de la magie de la glace car seul le givre est capable de fendre la roche la plus dure.





L’enragé (Titan orque)back to top

Depuis des siècles, le lien unissant les démons de la horde rouge au peuple des orques est tombé dans l’oubli. Mais les traces de cette alliance passée restent visibles encore aujourd’hui, dans le lien des orques avec le feu, leur contrôle du pouvoir du feu élémentaire et leur capacité à convoquer les enragés.

L’origine des enragés puise ses racines à l’époque où les armées orques, battues et encerclées par les humains étaient proches de l’extinction définitive. Nulle trompe ne résonnait pour annoncer l’arrivée de secours et leur destruction finale semblait inévitable. C’est là qu’ils se mirent à hurler leur rage et leur haine à la face de leurs ennemis et en appelèrent au dévoreur pour qu’il joigne leurs rangs et que sa haine sème la dévastation dans les puissantes armées humaines et que les orques boivent enfin le sang de leurs ennemis. C’est exactement ce qui se produisit, car la rage et la férocité des orques acculés à la mort donna naissance à une terrifiante créature de ténèbres et de feu qui sema la terreur dans le cœur des humains.

Stimulé par la rage de la horde et engendré par les feux démoniaques, ce démon couvert de flammes surgit au milieu des lignes de l’armée ennemie et fit chanter ses haches brûlantes jusqu’à ce qu’il ne reste pas âme qui vive sur le champ de bataille. Tant que la rage de la horde est intacte et que brûle le feu de sa haine, les enragés sèmeront la désolation au cœur des armées qu’ils affrontent.


Caractéristiques de combat
La fournaise et la cruauté qui se dégagent de cette créature étreignent le bras et le cœur de tous ceux qui l’affrontent et les paralysent d’une peur terrible. Les deux haches monstrueuses qu’il porte prélèvent un lourd tribu dans les rangs ennemis et s’il tranche dans les rangs ennemis avec une efficacité terrifiante, il progresse assez lentement car la mort n’a pas besoin de se précipiter.

Le feu est son élément naturel et la magie de ce type ne l’affecte pas. La seule magie qu’il ait à craindre c’est la magie de la glace des elfes, seule capable de vaincre son feu éternel.











Database is under maintenance, we will be back in few minutes!
Die Datenbank wird gewartet, bitte um ihr Verständnis!

webadmin@jowood.com